Performance Energétique des Bâtiments

« Le certificat de performance énergétique PEB » en 2013

PEB en Wallonie, allez-vous être touchés par la déferlante ?

Ça y est… elle approche ! Après avoir englouti la Flandre en janvier 2007, submergé la Région de Bruxelles-Capitale en juillet 2008, la PEB, après moults remous, franchira les portes de la Wallonie dès ce 1er mai 2010.
Quels seront les bâtiments touchés par cette déferlante législative ?
Dès cette date, la PEB (Performance énergétique des bâtiments) sera d’application pour les bâtiments qui font l’objet d’une demande de permis d’urbanisme (ou de permis unique) et pour lesquels une énergie est utilisée pour réguler le climat via un système de chauffage pour les besoins de l’homme.
Les principales affectations concernées sont les habitations, les immeubles à appartements, les immeubles de bureaux et de services, les bâtiments destinés à l’enseignement, les hôpitaux, les commerces, l’HORECA, les fabriques, les entrepôts…

Y a-t-il moyen d’y échapper ?
Oui, la PEB ne sera pas d’application pour les lieux de culte, certains bâtiments inscrits à l’inventaire du patrimoine, les constructions provisoires (moins de 2 ans), les bâtiments de moins de 50m², les bâtiments existants non résidentiels utilisés par des entreprises qui adhèrent à une convention environnementale sectorielle, ou encore les bâtiments existants qui font l’objet de travaux de rénovations importantes pour lesquels les exigences PEB ne peuvent techniquement, fonctionnellement ou économiquement pas être respectées.

Comment surfer sur la vague des exigences ?
Le législateur a défini 5 critères principaux, dont la plupart commencent à être bien connus des professionnels.
1. Umax : représente le coefficient de transmission thermique des parois.
2. K : caractérise le niveau d’isolation thermique de l’enveloppe d’un bâtiment.
3. Ew : chiffre le niveau de consommation théorique d’énergie primaire du bâtiment.
4. Espec : mesure le niveau de consommation théorique annuelle d’énergie primaire par m² et par an.
5. Ioverth : indique le risque de surchauffe théorique d’un bâtiment.

Comment savoir quelles exigences respecter ?
Les exigences vont différer qu’il s’agisse de bâtiments neufs ou assimilés aux yeux du législateur, de bâtiments rénovés ou encore changeant d’affectation.
Le site de la région wallonne vous permettra de déterminer les critères à respecter en fonction du type de travaux et de l’affectation.

www.energie.wallonie.be

Quelles seront les modifications apportées à cette déferlante à court terme ?
Dans un futur proche, la pose de panneaux solaires thermiques (pour l’eau chaude, donc) sera prise également en compte dans le calcul PEB.
Voici en quelques lignes les grandes directions données par cette nouvelle vague PEB. Seules quelques exceptions y échapperont encore. Rappelons toutefois qu’il ne s’agit pas d’un tsunami inattendu. De nombreux professionnels ont pris les devants depuis quelques années et se tiennent à disposition pour guider les futurs candidats bâtisseurs.

En bref....


1er mai 2010 : Entrée en vigueur de la 2ème phase de la réglementation PEB
Cette deuxième phase de la réglementation en matière de performance énergétique des bâtiments, comprenant notamment le calcul de l’énergie globale du bâtiment et la désignation d’un responsable PEB chargé de la conception et du contrôle de la bonne exécution des prescriptions énergétiques de l’ouvrage devait entrer en vigueur à partir du 1er septembre 2009. Le gouvernement wallon a décidé de reporter la mise en application de cette réglementation au 1er mai 2010 de façon à garantir une mise en œuvre efficace de l'ensemble du dispositif.

Guide PEB en Région wallonne
Pour obtenir un bâtiment efficace sur le plan énergétique, isoler n'est aujourd'hui plus suffisant. Il est aussi nécessaire de prendre en compte les différents postes de la consommation d'énergie : le chauffage des locaux, l'eau chaude sanitaire, le recours a des auxiliaires et a une climatisation éventuelle...

Le guide PEB, réalisé par le !! Cifful !! avec la collaboration de la CCW et du CSTC, présente la nouvelle réglementation wallonne visant à accroître la performance énergétique des bâtiments. Il se concentre principalement sur les bâtiments neufs du secteur résidentiel. Il définit les éléments à considérer depuis la conception jusqu'à la réalisation d'un projet. Il aborde les diverses notions et méthodes proposées dans la réglementation. En un mot, il poursuit l'objectif d'aider a la compréhension de cette nouvelle approche globale de la performance énergétique.

Obligation de certification de performance énergétique (CPE) des bâtiments dès le 1e juin 2011 tant pour la vente que pour la location d'immeubles.